Prêt immobilier : doit-on envisager de renégocier ?

Soumis par Virginie VOLATIER le lun 20/05/2019 - 14:00
Historiquement, la plupart des observateurs vous diront qu'ils n'ont jamais vu cela.  L'observatoire Crédit Logement le confirme, les taux de crédit en mai 2019 étaient 4 fois moindre qu'au début des années 2000 et ils explosent le record détenu jusqu'à présent par l'année 2016.  En moyenne, les taux d'intérêt, toutes durées confondues, se sont établis à 1,29% au mois de mai 2019 soit 10 fois moins qu'au début des années 90.

Estimer son budget pour acquérir un bien immobilier

Soumis par Virginie VOLATIER le lun 07/01/2019 - 08:00
L'accession à la propriété reste une étape importante dans la vie des français, lesquels pensent que l'investissement dans la pierre s'avère le meilleur moyen de capitaliser sur l'avenir en se constituant un patrimoine immobilier. Pour acheter un bien immobilier, il s'agit tout d'abord d'avoir une vision précise de son budget mensuel par postes de revenus et de dépenses. Pour ce faire, il est nécessaire de chiffrer dans un premier temps ses revenus, puis d'en déduire ses charges fixes (impôts, assurances, dépenses courantes …).

Avez vous le bon profil emprunteur ?

Soumis par Virginie VOLATIER le sam 01/12/2018 - 10:00
Aujourd'hui, lorsque l'on parle de "profil idéal" dans le milieu bancaire, entendez plutôt "profil rentable". En cette veille de rentrée, il se dessine deux classes dominantes : les jeunes primo-accédants et les emprunteurs aux revenus aisés. Pour cette deuxième catégorie on comprend facilement l'appétence des banques, mais pour les primo-accédants ? Si vous êtes primo-accédant, déjà bien installé dans votre vie professionnelle, que vous avez épargné et donc que vous avez de l'apport : vous êtes un bon profil!

Concrètement, combien coûte un crédit immobilier ?

Soumis par Virginie VOLATIER le ven 02/11/2018 - 09:00
n crédit comprend non seulement le montant de l'acquisition de votre bien immobilier mais également différents frais, à commencer par les intérêts. Ils sont basés sur un pourcentage appliqué à la somme empruntée. Fixés par votre banque, les intérêts sont fondés sur le taux directeur de la Banque Centrale européenne (BCE). En effet, pour être en mesure de vous prêter de l'argent, les banques empruntent elles-mêmes de l'argent à la BCE suivant un taux directeur spécifique.

C'est la rentrée

Soumis par Virginie VOLATIER le lun 10/09/2018 - 08:00
La rentrée est désormais passée, profitons-en pour faire le point sur vos finances du côté investissement immobilier. Concentrons-nous un instant sur vos futurs projets, respirez profondément, visualisez la maison de vos rêves, inspirez … Vous êtes serein … c'est parti ! Savez-vous qu'en France, chaque heure, les établissements bancaires financent 150 logements ?

Dis-moi ce que tu veux, je te dirai ce que tu peux !

Soumis par Virginie VOLATIER le ven 03/08/2018 - 08:00
Depuis maintenant plus d'un an, on ne cesse de le répéter : les opportunités d'investissement immobilier sont formidables pour qui souhaite devenir propriétaire ou investir à crédit. Et ce n'est pas les annonces des médias, comme la hausse exhaustive des prix de l'immobilier dans quelques métropoles, qui doivent vous faire déroger à votre but : capitaliser sur l'avenir !

Devenir enfin propriétaire avec le prêt à taux zéro PTZ

Soumis par Virginie VOLATIER le lun 02/07/2018 - 09:00
C'est décidé! Votre vie professionnelle prend un nouveau départ : premier job ou évolution ... Le moment est venu de profiter de ce nouvel élan pour quitter le statut de locataire et devenir, enfin, propriétaire. Pour le premier achat, que ce soit pour un bien immobilier neuf, ou ancien avec travaux,  il existe une aide de financement phare : le prêt à taux zéro (PTZ).

Il était une fois le prêt

Soumis par Virginie VOLATIER le dim 10/06/2018 - 10:00
D'aussi loin qu'on se souvienne, le prêt a conservé longtemps son caractère de gratuité, privilégiant l'absence de tout commerce spéculatif.   C'est à l'époque de l'Antiquité que le prêt à intérêts a vu le jour, lorsque la première monnaie et le développement du grand commerce firent leur apparition. A cette période, le prêteur avait tout loisir de fixer l'intérêt qui pouvait atteindre un taux aujourd'hui jugé d'indécent : on le trouvait généralement à 12% et il pouvait facilement dépasser les 33%.