Il était une fois le Prêt

Proposé par Virginie VOLATIER le ven, 30/09/2016 - 17:24

D'aussi loin qu'on se souvienne, le prêt a conservé longtemps son caractère de gratuité, privilégiant l'absence de tout commerce spéculatif.  
C'est à l'époque de l'Antiquité que le prêt à intérêts a vu le jour, lorsque la première monnaie et le développement du grand commerce firent leur apparition.

A cette période, le prêteur avait tout loisir de fixer l'intérêt qui pouvait atteindre un taux aujourd'hui jugé d'indécent : on le trouvait généralement à 12% et il pouvait facilement dépasser les 33%.
Lorsqu'un prêt était consenti, une tablette était gravée reprenant les clauses devant témoins, et quand le paiement était effectué en totalité, la tablette était brisée.
Tout au long de l'histoire, de nombreux théoriciens se sont penchés sur la réglementation du prêt à intérêts dans un seul but : la protection de l'emprunteur, la défense de ses intérêts.
Actuellement, le montant des taux d'intérêts est fixé en fonction de plusieurs paramètres : la durée de l'emprunt, le profil de risque de l'emprunteur et les taux directeurs fixés par la Banque Centrale Européenne (BCE).

De plus, pour protéger le consommateur désireux d'emprunter de l'argent pour son achat immobilier, la Banque de France défini un seuil de taux d'usure c’est-à-dire un taux maximal auquel un prêt peut être accordé. Autrement dit, l'emprunteur est aujourd'hui en position de force face à des taux d'intérêts idéalement bas.

Pour connaître votre capacité d'emprunt, c'est simple et c'est gratuit.